Une campagne d’observations des phénomènes mutuels des satellites de Jupiter

En 2021, une série d’éclipses et d’occultations va se produire parmi les satellites galiléens de Jupiter du fait de l’arrivée de l’équinoxe sur cette planète en 2021. L’observation de ces phénomènes peut fournir des données de grande valeur. Les astronomes amateurs sont en capacité d’obtenir des données exploitables scientifiquement avec leur matériel classique en suivant un protocole d’observation simple mais très rigoureux.

Lors de la campagne 2015, l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) qui pilote les observations a reçu plus de 600 courbes de lumière en provenance des astronomes amateurs. Cette année 2021, nous ne pourrons observer que 11 éclipses depuis la France entre avril et août.

Je tenterai le maximum d’observations sachant que Jupiter est extrêmement bas sur l’horizon et proche du coucher ou du lever du soleil à cette période.

Nous tenterons au minimum deux éclipses, Amalthée (mag 14.1) et d’Elara (mag 16.3), par Europe avec le T60 de Mars (Ardèche)